ASVi - Tramway Historique Lobbes-Thuin

ASVi - Tramway Historique Lobbes-Thuin

Rue du Fosteau 2A

6530 Thuin

 

www.asvi.be

asvi@asvi.be

 

Le Tramway Historique Lobbes Thuin est une ligne de tramway à voie métrique et à alimentation électrique 600 V continu par ligne aérienne, exploitée conjointement avec un vaste musée consacré au tramway, le Centre de Découverte du Vicinal à Thuin. La ligne et le musée sont gérés par l'Asbl A.S.Vi., fondée en 1972. Elle a pour but de sauvegarder, restaurer et mettre en service à des fins historiques et touristiques des tramways de l’ancienne Société nationale des chemins de fer vicinaux. L’association est composée uniquement de bénévoles.

 

Parcours

En partant du dépôt musée de Thuin, la ligne emprunte d'abord l'ex voie SNCB, puis suit l'avenue de la Couture vers le cimetière de Thuin jusqu'au pont qui franchit la Sambre. Elle descend ensuite le long de la ligne 130A et atteint le pont du Nord. Elle passe ensuite à l'ouest de la ville de Lobbes pour rejoindre la station Lobbes Hôtel de Ville. De là, elle rejoint la N559 au niveau de la station Lobbes Entreville et circule en accotement jusqu'au terminus des Bonniers. Cette section nord de la ligne est une des dernières sections électrifiées en accotement subsistant en Belgique.

Depuis l'avenue de la Couture, une section permet également d'atteindre la Ville Basse de Thuin sur les bords de Sambre. Depuis 2010, l'ancienne ligne 109 de la SNCB a été mise à l'écartement métrique, sur une section de 3 km, jusqu'a l'ancien point s'arrêt de Biesme-sous-Thuin. Cette ligne permet de figurer les nombreuses lignes vicinales non électrifiées a bord d'engins diesel.

 

Matériel moteur

L'ASVi a préservé depuis sa création plus de quarante véhicules historiques d'une valeur historique inestimable et représentatifs de l'évolution du transport vicinal. La collection compte, entre autres, une machine à vapeur (type 7) de 1888 construite par la Métallurgique à Tubize, un tramway électrique de 1901; construit par Electricité et Hydraulique à Charleroi, qui deviendra plus tard ACEC. D'autres véhicules illustrent aussi bien l'évolution du transport, comme les véhicules 9888 et 9924 du début des années 1930, où le confort fait son apparition, mais sont détrônés rapidement par les véhicules "standards" de la fin des années 1930 et jusqu'après la guerre, de longs tramways à bogies, rapides et confortables, construits à des centaines d'exemplaires. La collection compte aussi un exemplaire d'un tramway PCC dont l'histoire est peu commune. Issu d'une première série de 24 véhicules construits pour la Belgique en 1950, ils sont revendus à Belgrade en 1960. Un exemplaire de ce véhicule de type "tout électrique" et révolutionnaire à l'époque a été rapatrié et remis en état en 1986. Emblématique de la révolution industrielle belge, le musée comporte des véhicules construits par toute une série d'entreprises aujourd'hui disparues ou englobées dans d'autres groupes, parmi celles-ci on retrouve les Ateliers du Rœulx, les Ateliers de Godarville, la Franco-Belge, les Ateliers de la Dyle, Baume et Marpent, La Brugeoise et Nicaise. Une partie du matériel étant aussi construite par la SNCV elle-même, dans ces propres ateliers.

 

Le musée

Le musée est ouvert de Paques à fin octobre. Les dimanches et jours fériés ainsi que le samedi en juillet et août.
Les week-end du 15 août, les journées du patrimoine, la St Roch ainsi que la nocturne de fin de saison sont l'occasion de voir les véhicules les plus divers mis en service et avec un horaire renforcé.

Le groupes (scolaires, anniversaires, réunions familiales, journées d"entreprise) peuvent réserver tous les jours de l'année; que ce soit pour la location du musée, avec ou sans service bar, ainsi que bien entendu le voyage en tram vers Lobbes et/ou Biesme.